Rechercher
  • Ariane Bussière-Fournel

Le Monde de la Criminalité

Par Sina Tesfalem


Le sentiment de vengeance, de colère, de peine, de déception est un sentiment naturel qui se manifeste chez chacun d’entre nous, malheureusement, certains ne se contentent pas de les contrôler et dépassent les bornes sans tenir compte des conséquences que cela peut avoir dans la société et chez chaque individu. Le crime, les suicides et les meurtres sont des actes criminels encore présents dans notre entourage et qui révèle malheureusement une facette plus sombre du monde.


Dans un monde où il semble y avoir beaucoup d'injustices, comment le taux de criminalité à Montréal se compare-t-il avec celui de d’autres villes? Et au sein de cette métropole, est-il resté stable ou a-t-il évolué?

Parmi les multiples motivations qui poussent quelqu’un à commettre un crime, on retrouve majoritairement des motivations provenant de souvenirs, de sentiments ou de troubles mentaux. Pour ces derniers cas, des hôpitaux psychiatriques leur donnent refuge et de grands soins sont apportés à ces personnes.


Malgré les efforts mis en place, il y a quand même des motivations qu'on ne peut pas contrôler. La plupart du temps, le ou les mobile(s) du crime sont: par jalousie, pour l’argent et dans certains cas par accidents comme sous l'effet de la drogue. Il est dit que la personne qui commet ces actes peut se retrouver hors d'elle et perdre tout contrôle de la situation.


Il existe plusieurs types de crimes, mais les plus répandus sont les crimes traditionnels (fraude, vol, blanchissement d'argent), les crimes organisés et la cybercriminalité. Ces types de crime ainsi que les homicides commis par des tueurs à gages professionnels munis d'armes à feu sont, d’après les chercheurs, les plus longs à élucider.


L’influence de la technologie : la cybercriminalité

Tout commence par un « hacker », ensuite en deux, ensuite en trois et qui finira un jour par devenir un réseau. La technologie a bien une influence sur l’évolution de la criminalité. Elle fournit aux criminels des outils les aidants à perpétrer leurs crimes. La technologie leur facilite l’accès aux systèmes, aux installations, aux biens et à l'information. Elle supprime les obstacles géographiques à la criminalité et elle la rend potentiellement plus lucrative. La technologie peut aussi accroître l'anonymat et la capacité des délinquants à échapper à la justice. Bref, l'innovation technologique contribuerait de plus en plus à faciliter l’activité criminelle.


Hausse au Canada, baisse aux États-Unis

Les escouades enquêtant sur les homicides dans les métropoles canadiennes ont eu plus de boulot, en 2018, alors que le nombre de meurtre a chuté dans la majorité des grandes villes américaines. La comparaison a de quoi nous surprendre, surtout quand on parle des centaines d’assassinats chaque année à New York, Los Angeles, Chicago et Houston. Néanmoins, les taux d'homicides de 20 des 30 plus grandes villes américaines sont en baisse, selon une récente étude par Brennan Center for Justice. On ne peut malheureusement en dire autant au Canada.

Nombre de meurtres dans les grandes villes canadiennes en 2018 Toronto : 95* Calgary : 17 Montréal : 32 Ottawa : 16 Edmonton : 27 Vancouver : 15 * Toronto a battu un sinistre record avec 95 meurtres, dont plus de la moitié commis par arme à feu.

L'année dernière a été marquée par une hausse de meurtres liés au crime organisé, fréquemment commis sous forme d'exécution publique, en plein jour, dans des endroits fréquentés de la grande région de Montréal. Même s’il est très surprenant de voir qu’autant de meurtres se sont produits dans notre ville en une seule année, c'est le cas. Restaurants, décapotable immobilisée en bordure d'une rue passante, station-service : plusieurs de ces meurtres ont été commis autour de nous, soit à Montréal et à Laval.


Malheureusement, seulement 59% des crimes ont été élucidés à Montréal. À Gatineau, bien que la police ait élucidé tous les meurtres commis sur son territoire, le nombre a quand même beaucoup monté depuis 2013. Les enquêteurs de Gatineau ne craignent toutefois pas que la vague de violence qui s'agite sur l'Ontario traverse la rivière des Outaouais.


La lutte contre les armes à feu illicites

Nous savons tous que les armes à feu sont devenues un très grand problème de la sécurité de population en Amérique du Nord. Pour cela, les libéraux avaient annoncé une enveloppe de 86 millions de dollars sur 5 ans pour des programmes de lutte contre la circulation d'armes illégales et contre les violences liées aux gangs.


Les armes à feu mènent déjà beaucoup de conséquences dans les sociétés. En menaçant une personne avec une arme, c’est de mettre la vie de dizaine de civiles en danger et de donner un mauvais exemple aux générations à venir.


De plus, le gouvernement investit dans la lutte contre les armes à feu illicites, c’est-à-dire illégales. Mais cet argent, il vient de qui? Du peuple. Si le port et le trafic d'armes illégales n'existaient pas, cet argent pourrait être utilisé ailleurs, pour aider la population, comme pour construire des routes ou des écoles ou pour soutenir les organismes aidant les démunis, etc.


Ce sujet est très vaste et il y aurait beaucoup plus de choses à ajouter, mais tout de même, j'espère que vous avez un peu compris le principe de la criminalité et que vous avez appris plus de choses sur ce qui se passe dernièrement dans nos environs.

20 vues
  • White Instagram Icon

© Copyright 2020 par la Maison de Jeunes RadoActif.

Nous Contacter

Tél: (514) 303-8900

info@mdjradoactif.com

Adresse

6115A rue Jogues
Montréal (Québec) H4E 2W2